Vous avez aimé apprendre à  l’Auto-école Liège, vous voulez faire partager votre expérience, c’est ici :

Livre d'Or Auto-école Liège

 
 
 
 
 
 
Les champs marqués avec un * sont obligatoires.
Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Il se pourrait que votre message n’apparaisse dans le livre d’or qu’après que nous l’ayons vérifié.
Nous nous réservons le droit de modifier, de supprimer, ou de ne pas publier les messages.
Julien Tin Julien Tin a écrit le 6 mars 2018 à 14 h 28 min:
Je tenais à relater mon expérience au sein de l'auto-école Liège. Quand je contactes Jean, je suis au pied du mur.

Permis raté 4 fois en ayant changé une fois d'auto-école entre le 1er et 2ème passage (35h de conduite dans la première, plus de 40h dans la seconde).

Suite à mes 3 échecs consécutifs, mon auto-école ne souhaitait plus me représenter du fait que je leur faisais perdre des places et que de toute manière ils ne savaient pas expliquer la raison de mes échecs.

Je suis donc un B4 et je risques en cas de nouvel échec de devenir un B5 ce qui invalidera mon code et me fera tout reprendre à zéro.

Jean me propose une heure d'évaluation qui lui permettra d'identifier ce dont j'ai besoin.

Suite à cette heure, je reçois par mail un compte-rendu détaillé de la séance avec les points faibles à travailler pour progresser et un récapitulatif complet du parcours effectué. Pour information, ces comptes-rendus seront envoyés systèmatiquement par Jean à la fin de chaque leçon, c'est un outil de travail très efficace pour progresser.

La proposition de Jean est la suivante : 10h de conduite et on va à l'examen. Oui, vous aves bien lu : 10h de préparation. On est très loin du volume horaire que j'ai effectué auparavant.

10h de cours qui seront orientés autour de :
  • La maîtrise de la mécanique,
  • L'analyse et l'anticipation des situations,
  • Enfin de l'entraînement sur centre dexamen avec des parcours plus ou moins complexes.

Jean me propose rapidement de caler une date d'examen, on place donc les 10h de conduite les 3 jours précédents soit 2h, 4h et 4h. Pendant les cours, Jean demande implication, rigueur et concentration et ca n'y est pas, vous aurez les oreilles qui sifflent mais ce sera toujours pour une bonne raison.

De plus, aucun parcours de Jean n'est choisi au hasard chacun a une vertu pédagogique (je repense avec émotion aux exercices de vitesse au Moulin de la Galette).

Le résultat : Après 8h de conduite (4h de conduite ayant été annulée faute neige, Jean me les a remplacée au pied levé par 2h la veille de l'examen , les 2h restantes me sont remboursées, voyez l'honnnêteté), je passe l'examen de conduite et je réussi.

Je n'arrive pas à croire à l'appel de Jean ce fameux jour à 7h du matin qui m'annonce que je suis reçu.

En conclusion : En m'adressant à Jean, je me suis retrouvé face à quelqu'un d'honnête et de très expérimenté dans l'enseignement de la conduite. Comme il le dit lui-même, il n'est pas là pour raconter des histoires et il veille à ce que le travail soit mené à bien et également bien fait.

Ayant rencontré des expériences malheureuses dans le domaine avec des moniteurs qui me faisaient mollement enchaîner les heures ou s'occupaient de leurs tâches personnelles pendant les cours, j'ai été étonné de tomber sur qelqu'un qui croit en la rigueur, le travail et le sérieux.

Merci Monsieur Jean Bourdiaux pour votre écoute, votre pédagogie, vos anecdotes et humour et votre support et encourgements depuis les premières heures de conduie jusqu'à l'obtention du permis.

Récapitulatif :
  • Mi-février 18: B4 (4 échecs consécutifs au permis)
  • Mi février à début mars 18: 8 h de conduite début mars 18 : Obtention du
Permis B Merci Jean. Julien